Comment entretenir un poêle à bois ?

Par Poeleabois.net

Lorsque l’hiver pointe son nez, le froid peut envahir votre maison. L’installation d’un poêle à bois est une bonne idée pour réchauffer votre intérieur. Mais, avec le temps, ce système de chauffage peut perdre de son efficacité à cause d’un manque d’entretien. Voici toutes nos astuces pour assurer l’entretien de cet équipement.

Nettoyer les vitres de son poêle à bois

Les vitres de votre poêle à bois sont couvertes de suie ? Les traces de fumées ne sont pas du tout agréables à voir. Pour y remédier, vous pouvez vous fier aux « méthodes de grand-mères ». Sachez qu’un papier journal peut être utilisé pour nettoyer les salissures. Vous pouvez aussi avoir recours à une éponge en laine d’acier et un produit nettoyant pour éliminer les impuretés sur les vitres de votre poêle à bois.

Le nettoyage des vitres d’un poêle à bois figure parmi les entretiens que vous pouvez effectuer vous-même. Avant de vous lancer, laissez votre appareil se refroidir. Ce petit geste vous permettra de préserver l’état de votre système de chauffage. Il ne faut pas oublier qu’au contact de l’humidité, les suies peuvent favoriser la corrosion de votre poêle à bois. Un nettoyage régulier de votre système de chauffe vous permettra d’éviter ce problème.

Retirer l’excès de cendres

Gardez en tête qu’un manque d’entretien est susceptible d’abîmer votre poêle à bois. N’attendez pas que le problème soit important avant de réagir !

Une accumulation de cendres dans le foyer à combustion ne doit pas être prise à la légère. Avec le temps, elle risque d’obstruer les conduits et d’avoir des répercussions sur le bon fonctionnement de votre système de chauffage.

Pour nettoyer les parois internes de votre poêle à bois, il vous suffit de vous munir d’une balayette. Vous pouvez aussi investir dans l’achat d’un aspirateur si vous voulez faciliter vos tâches. En principe, le nettoyage des cendres doit être effectué tous les 15 jours.

Ramoner son poêle à bois

Quel que soit le type de combustibles que vous utilisez, sachez que le ramonage d’un poêle à bois fait partie des travaux d’entretien obligatoires. Cette mission doit impérativement être confiée à un professionnel. Elle est généralement précédée d’une vérification systématique afin de détecter les éventuelles défaillances de votre appareil de chauffage.

Le ramonage d’un poêle à bois quant à lui doit être effectué tous les 6 mois. Cette opération consiste à nettoyer les conduits de fumées, à enlever les plaques de vermiculites, à aspirer les cendres.

Pour le ramonage d’un poêle à bois, il est intéressant de conclure un contrat d’entretien avec un prestataire service de votre choix. Cette option vous permettra d’obtenir un service complet et conforme aux normes en vigueur.

Remplacer les joints

Outre le nettoyage périodique de votre poêle à bois, sachez qu’il est aussi nécessaire de vérifier l’état des joints de vitres. Lorsque cet élément est défectueux, il peut être à la source d’un problème d’étanchéité. Il arrive que les parois des vitres empêchent l’évacuation des fumées. Dans certains cas, elles peuvent aussi entraîner une entrée d’air.

Le remplacement des joints de porte d’un poêle à bois est simple à réaliser. Avec quelques notions de bricolage, vous pouvez effectuer vous-même cette tâche. Avant toute chose, vous devez retirer les joints en mauvais état à l’aide d’un couteau. Prenez le temps de poncer l’emplacement des joints afin d’y enlever les éventuelles traces d’impureté.

La plupart des travaux d’entretien d’un poêle à bois n’entraînent pas de dépenses supplémentaires. En effet, vous pouvez les effectuer vous-même. Pour le ramonage d’un poêle à bois, la souscription à un contrat d’entretien est un bon choix pour profiter d’un bon rapport qualité/prix. Sachez que des séries de vérifications sont réalisées par un professionnel qualifié en marge du ramonage.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Vous pourriez aimer