Quels matériaux peut-on choisir pour son poêle à bois  ?

Par Poeleabois.net
Depuis quelques années, le poêle à bois est plébiscité par les particuliers. Il est reconnu pour sa performance et son côté écologique. Entre la fonte, l’acier ou la pierre, il est souvent difficile de choisir le matériau d’un poêle à bois. Pour aiguiser votre choix, nous vous présentons toutes les particularités de ces matières.

La fonte

La fonte est le matériau par excellence pour fabriquer un poêle à bois. Alliant robustesse et résistance, elle est réputée par sa durabilité. Caractérisé par une bonne inertie thermique, un poêle à bois est idéal pour réchauffer votre intérieur. En effet, il est capable d’emmagasiner la chaleur, puis de fournir une température homogène dans une pièce. De ce fait, l’installation d’un poêle à bois en fonte vous permettra de réaliser une économie.

Côté design, un poêle en fonte arbore un style rustique. Il trouve sa place dans une maison traditionnelle, mais peut aussi apporter une ambiance bucolique dans un habitat moderne.

Il faut noter qu’un poêle à fonte pèse lourd. En effet, son poids peut aller jusqu’à 100 kg en moyenne. De ce fait, il est impératif de vérifier l’état du revêtement au sol de votre maison avant de faire installer ce système de chauffage.

L’acier

Si vous souhaitez vous offrir un poêle à bois de style contemporain, laissez-vous séduire par un modèle en acier. À la différence de la fonte, cet alliage est extrêmement malléable. De ce fait, il permet de confectionner des poêles à bois aux formes originales. C’est d’ailleurs l’un des matériaux que les fabricants utilisent pour fabriquer des poêles à bois avec des lignes arrondies ou géométriques.

Le poêle à bois en acier est souvent utilisé comme un système de chauffage d’appoint. En effet, il peut convenir pour les petites pièces ( soit une surface habitable entre 25 et 75 m2 en moyenne). Doté de parois minces, un poêle à bois en acier vous offre la possibilité de réchauffer votre intérieur en un temps record. En revanche, son inertie thermique est relativement moyenne. Afin d’arriver à accumuler plus de chaleur, cet équipement doit être associé avec une matière réfractaire.

Le poêle à bois en acier est léger. Par conséquent, vous n’aurez pas de difficulté à le transporter d’une pièce à une autre.

Les pierres calcaires

Si vous voulez vous doter d’un appareil de chauffage au look atypique, vous ne résisterez pas au style du poêle à bois en pierre calcaire. Dans la plupart des cas, cette roche est pourvue de fossiles d’animaux. Ces éléments permettent d’obtenir un habillage hors du commun.

Installé au cœur de votre salon, le poêle à bois en pierre calcaire donne du charme à l’ensemble de la décoration. Il embellira sans aucun doute la pièce à vivre !

La pierre ollaire

La pierre ollaire ou brique réfractaire est souvent utilisée pour couvrir un poêle en bois. De couleur grise, cette matière est reconnue pour son style sobre. Elle peut parfaitement convenir pour moderniser votre intérieur.

Côté performance, la pierre ollaire permet de profiter d’une inertie thermique à la hauteur de toutes les attentes. En d’autres termes, elle continue à réchauffer votre intérieur même lorsque le feu s’éteint.

Un poêle à bois en pierre ollaire a l’avantage d’être résistant. En effet, il peut faire face à la fluctuation de la température.

Le choix du matériau peut avoir des répercussions sur le coût d’un poêle à bois. Sachez qu’un poêle à bois en fonte est plus onéreux. En moyenne, il est estimé entre 2 500 € et 4 500 € (hors pose). Pour son installation, vous débourserez entre 300 € et 2 000 € en moyenne.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Vous pourriez aimer