Les avantages et astuces pour installer le poêle à bois chez soi

Un poêle à bois moderne avec des buches à côté.

Pour un peu plus de modernité, les cheminées traditionnelles sont de plus en plus délaissées au profit des poêles à bois. Ces derniers envahissent de plus en plus d’habitats, servant de décoration et en chauffant les intérieurs durant les longues nuits d’hiver. Découvrez dans cet article les avantages de ce type de poêle ainsi que des astuces pour l’installation.

Le poêle à bois est économique

En matière de kWh, le bois est la source d’énergie la moins chère du marché, peu importe sa forme. Les appareils autonomes de chauffage au bois comme le poêle à bois sont également admissibles à une aide sous certaines conditions. Le premier est le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), grâce à la Loi Croissance Verte, qui traite vos achats comme l’une des conversions énergétiques à 30 % des dépenses éligibles.

Deuxièmement, le poêle à bois fait également partie des appareils éligibles à la prime énergétique. Cela est possible seulement si certains critères sont respectés, notamment en matière d’efficacité. Cette prime peut aller jusqu’à 70 % du prix d’achat. Ce taux est fonction de votre niveau de revenu et votre zone de résidence.

La performance thermique

Un gros plan sur des pellets de bois.

Avez-vous besoin d’une décoration authentique, du crépitement du feu dans la cheminée et de solutions écologiques pour garantir votre confort thermique ? Les poêles classiques offrent un rendement de 40 % à 80 %. Quand on parle de poêles classiques, on parle de ceux en acier et en fonte. Mais pour assurer une meilleure inertie thermique, qui permet de limiter les déperditions de chaleur, choisissez un poêle à bois de masse. En effet, ce dernier offre un rendement compris entre 70 à 85 %. Il produit plus de chaleur tout en produisant moins de résidus.

Le poêle à bois est agréable

Le poêle à bois a un attrait intemporel avec son design à la fois rétro et moderne. Grâce à sa variété de formes, de matériaux, il peut être une véritable décoration dans votre maison. De plus, il offre un design qui s’adapte à tous les styles d’intérieurs. Un poêle à bois, comme une cheminée, apporte une ambiance chaleureuse et agréable à votre demeure et le privilège de voir le feu de bois à l’intérieur.

Le poêle à bois offre une bonne autonomie

Un pêole à bois ancien dans un séjour.

L’autonomie d’un poêle à bois est relativement élevée. En effet, à pleine puissance, il vous offre 12 heures d’autonomie. Cela a pour effet que si vous continuez à l’allumer en rechargeant manuellement le poêle à bois 1 à 2 fois par jour. Toutefois, il est rarement nécessaire de faire fonctionner le système à pleine puissance pendant 12 heures consécutives. À 30 % de la puissance du dispositif, la chaleur fournie est déjà très satisfaisante. À partie de cette configuration, vous profiterez de 36 heures d’autonomie.

Astuces pour l’installation d’un poêle à bois

Si la phobie des poêles à bois est fréquemment observée, c’est principalement parce que les frais d’installation sont élevés lorsqu’il s’agit des professionnels. Sachez que vous n’avez plus à vous faire de soucis pour cela, car vous pouvez l’installer vous-même.

Positionnez le poêle à bois

Pour installer le poêle à bois, commencez par le placer dans sa position définitive. Pour cela, il est important de bien réfléchir avant de vous lancer. Il faut noter que lorsque vous le placez, il n’est plus possible de le déplacer. Assurez-vous de positionner votre poêle à bois près du conduit de cheminée.

Le tubage et les conduits

L’étape suivante consiste à faire le tubage et réaliser deux conduits. Un conduit de connexion entre le poêle et le dessous du plafond. Un autre sera dédié aux fumées. Ce conduit ira du toit au faîtage. Tout cela doit se faire sur une distance d’au moins 4 mètres et ne nécessite que deux changements de direction.

Il faut aussi savoir que selon la norme NF DTU 24.1, un tuyau compatible doit répondre à 3 exigences. Il doit être conforme au tirage, à la stabilité et résistant à la température et à la condensation.